18353Les entrées de ce dictionnaire se caractérisent par trois principes :

La notoriété de l'injurié,

La qualité de celui qui injurie,

Et la tournure humoristique, outrancière ou d'une absolue mauvaise foi de l'insulte.

Editions : l'Editeur - ISBN : 9 782362 010057 - Broché 721 pages - Prix : 29€

 

Mon avis : Volodia

Ce livre est un petit bijou, un régal pour l'esprit, à se procurer absolument. Il est toujours intéressant de savoir qui hait qui, est jaloux de qui, qui pense quoi de qui. L'injure littéraire comme moyen d'extermination d'un rival. D'un humour corrosif, j'adore.

Quelques exemples :

Le génie peut évidemment se passer d'avoir du goût, exemple Beethoven (Claude Debussy).

de Beigbeder frédéric : De pubard déconneur dans l'ombre des vrais écrivains qu'il  admirait dans les années 80, il est devenu mafieux cocaïné, un type  qui a à son actif un nombre imposant de crimes contre la littérature (Marc-Edouard Nabe).

de Baudelaire : Le saint Vincent de Paul des croûtes trouvées, une mouche à merde en fait d'art. (Edmond et Jules de Goncourt) et encore : Baudelaire réunit la pauvreté du chiffonnier, le sarcasme du mendiant, le désespoir du parasite (Walter Benjamin).

Et tout le livre est ainsi, ou comment remettre à sa place de façon plus ou moins élégante les importuns et ceux que l'on déteste.