le_chant_du__peuple_juif_assassin_Ecrit en Yiddish en 1943 dans le camp de Vittel et miraculeusement Sauvé, Le Chant du Peuple Juif Assassiné est un témoignage unique sur la barbarie nazie et le ghetto de Varsovie. C'est aussi et surtout un chef-d'oeuvre absolu qui interpellera à jamais les générations futures par sa beauté littéraire comme par sa bouleversante humanité.

"...Il s'agit pour le bourreau, avant même de tuer les corps, de tuer la pudeur, cette chose que seuls dans l'univers animal les hommes connaissent :

Dans la rue, il n'y a plus de honte,

A se coucher, enflé, bouffi et bientôt putréfié.

Légions nous sommes à mourrir ainsi ensemble,

A mourir en gros, en gros, en gros,

Le mourir, non pas la mort, mais le mourir, cet acte solitaire, sans partage possible, est amenéà s'exhiber en horribles anatomies que seule la poésie peut transcender :

J'ai enjambé des corps gelés,

Arbres terrassés

Les bras tendus

Dans une terreur muette

 

 Editions : Zulma - ISBN 9 782843 044083 - Broché 150 pages - Prix : 9,50 euros.

 

Mon avis : Volodia

Je connaissais bien évidemment Yitskhok Katzenelson, poête oh combien célèbre pour ses oeuvres et résistant du ghetto de Varsovie, mais jusqu'ici je n'avais pu lire son oeuvre celle-ci n'étant pas rééditée.

Ce recueil, est le reflet, mis en poêmes de ce qui se passa pendant cette période sombre mais également le récit d'une partie de la vie du poête.

 

imagesCA35Y6ZXYitskhok Katzenelson est né en 1886 en Biélorussie dans une famille de lettrés. Dès 1904, il publia ses poêmes à Varsovie, où parurent la plupart de ses oeuvres.

En 1910, il reprit l'école paternelle qu'il dirigea jusqu'en 1939. Entre-temps, il voyagera en Europe, en Palestine, et en Amérique.

Il vécut et lutta trois années dans le ghetto de Varsovie, bientôt anéanti par les nazis. Interné au camp pour "personnalités" de Vittel, il fut déporté en avril 1944 à Auschwitz où il fut gazé dès son arrivée.